L’éveillé

Chaque jour apporte évidemment des sujets d’inquiétude. Mais même lorsque vous vous trouvez dans de grandes difficultés, ou devant le danger, efforcez-vous de ne pas vous laisser troubler.

Réagissez, liez-vous à la Providence divine en lui demandant de vous envoyer la lumière. Grâce à cette lumière, vous pourrez y voir plus clair et imposer le calme à votre cœur et à votre tête. C’est à cette condition que vous trouverez les bonnes solutions.

Tous les dangers et les obstacles devant lesquels l’âme humaine peut être placée se résument en deux mots : peur et obscurité, et il faut tout faire pour les vaincre. Il n’y a qu’une peur légitime et bienvenue qu’on puisse tolérer en soi : c’est la crainte de troubler l’ordre divin.

Celui qui a peur de la pauvreté, des échecs, de l’opinion publique, peur de mourir de maladie ou d’accident… n’est pas encore un disciple.

Le disciple n’a qu’une peur : être une fausse note dans l’harmonie universelle.

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.